Union pour l’enfance

Protéger l’enfant, faire éclore l’adulte.

Appuyer les premiers éducateurs, les parents

En tant qu’association de protection de l’enfance, l’appui à la parentalité est un moyen pour nous de répondre aux besoins de l’enfant. Ainsi, toute intervention d’appui à la parentalité nécessite de porter une attention particulière à l’intérêt supérieur de l’enfant, dans le respect de la Convention Internationale des Droits de l’Enfant.
La parentalité renvoie à la fois aux droits et obligations juridiques du fait de la filiation, aux savoir-faire et savoir-être dans les pratiques éducatives destinées aux enfants et au processus maturatif psychique individuel du « devenir parent ». Dans le cadre de notre mission de soutien à la parentalité, nous tentons ainsi d’accompagner les parents dans la compréhension de ce qui est attendu d’eux et dans l’exercice de leur rôle. Dans chaque situation, il s’agira donc d’identifier au préalable les compétences et incompétences des parents ainsi que leurs capacités et incapacités. Nous cherchons également à mettre en place les conditions pour qu’ils puissent prendre soin d’eux-mêmes dans le but de prendre soin de leur enfant et de s’impliquer dans son projet. Par conséquent, l’aide à la parentalité agit sur 3 leviers d’accompagnement étroitement liés :

1- L’accompagnement à la parentalité dans le cadre du placement de l’enfant :

Dans le cadre du placement, l’association a une mission de suppléance parentale ce qui suppose que les objectifs et actions énoncés dans le projet pour l’enfant relèvent pour certains de la structure d’accueil, pour d’autres des parents, tandis que d’autres encore seront partagés.

Dans la mesure où les parents ne sont pas un obstacle à la protection et au développement de l’enfant, nous avons le devoir de prendre en compte leurs droits à exercer leur autorité parentale ou encore à être tenus informés sur les modalités de l’accompagnement de leur enfant. Trouver la place adéquate pour les parents peut réduire les conflits de loyauté ressentis par l’enfant et inscrire durablement une relation stable et équilibrée, engendrant ainsi des effets directs sur le développement de l’enfant et son bien-être. Lorsqu’il est possible de travailler et renforcer le lien parent-enfant, nos principes d’intervention sont les suivants :

Lorsqu’un retour en famille n’est pas envisageable même à long terme, parce que l’acquisition des compétences parentales reste durablement incomplète en raison d’incapacités (liées à une maladie mentale, une addiction etc…), qu’une dynamique maltraitante est installée, ou encore, du fait d’un délaissement parental, nous tentons alors d’accompagner l’enfant dans ce manque, en le substituant à une forme de parentalité. Dans ces cas de figure, notre travail consiste alors à soutenir la procédure de délaissement.

Faire un encadré grisé sur les visites médiatisées :

Visites médiatisées

L’Union pour l’Enfance dispose de 2 espaces de visites médiatisées, un lieu au sein de notre SAF Ile-de-France et un lieu au sein de notre SAF Normandie. Ces lieux accueillent des rencontres parents/enfants sur demande des magistrats. Nous cherchons lors des visites à établir un lien parent-enfant adapté aux compétences et capacités parentales, tout en maintenant la protection dans un lieu tiers. Les enjeux sont nombreux : soutenir l’enfant et le parent dans la relation qu’ils tissent, protéger l’enfant des dysfonctionnements parentaux mais aussi donner des clés de compréhension aux parents pour qu’ils puissent modifier leur façon d’intervenir auprès de leurs enfants. Si dans certains cas le simple maintien du lien sera un objectif, dans d’autres situations, le travail avec la famille permettra de préparer le retour de l’enfant à son domicile après le placement, et ce, toujours dans l’intérêt premier de l’enfant.

1-      L’accompagnement à la parentalité au sein de notre maison d’accueil parents-enfants :

Notre Maison Pauline Kergomard, située à Cachan, accueille, héberge et accompagne des familles avec enfants au sein de 3 dispositifs : Centre d’Hébergement et de Réinsertion Sociale (CHRS), Centre d’Hébergement d’Urgence pour femmes en pré ou post maternité (CHU-FP), Centre maternel

Centre d'hébergement et de réinsertion sociale - © CHRS

Notre CHRS a pour mission d’assurer l’accueil, l’hébergement et l’accompagnement de mères isolées avec leurs enfants, et dans une moindre mesure, de couples avec enfants, sans abri, en situation de grande précarité, en rupture familiale ou victimes de violences, en vue de les aider à retrouver une stabilité et une autonomie nécessaire pour accéder à un logement pérenne.

Centre d’Hébergement d’Urgence - © CHU-FP

Notre CHU-FP est spécialisé dans l’accueil d’urgence des femmes avant et après la naissance de leur enfant, lorsqu’elles sont en situation de grande précarité, sans solution de logement ou d’hébergement, en rupture familiale ou victimes de violences. Notre travail poursuit alors un triple objectif :

Centre Maternel - © CM

Notre Centre Maternel accueille et héberge des femmes enceintes d’au moins 7 mois qui éprouvent le besoin d’être soutenues dans leur maternité ainsi que des mères ou des couples en difficulté, en situation de précarité ou de détresse, qui nécessitent une aide pour exercer leur rôle de parent auprès de leur enfant de moins de 3 ans. L’équipe éducative assure un accompagnement centré sur l’enfant, dans le cadre de la protection de l’enfance, et oriente son action vers le soutien aux mères et aux pères en difficulté dans l’exercice de leur parentalité et dans la relation qu’ils entretiennent avec leur enfant, tout en les aidant à accéder ou à recouvrer leur autonomie sociale. Au-delà de ces interventions, il s’agit aussi de travailler la place du père lorsque celui-ci est absent physiquement mais présent en filigrane, de travailler les liens avec l’environnement social et familial, l’accès à la santé physique et psychique des parents et de l’enfant, l’accès au droit, l’insertion professionnelle, la gestion du budget, ainsi que l’insertion logement.
ils s’engagent à nos côtés

Nos mécènes