Union pour l’enfance

Protéger l’enfant, faire éclore l’adulte.

Hommage à Hugues Renaudin, entrepreneur au service de la jeunesse défavorisée.

Engagé de 1992 à 2010 en tant que Président du Comité Français de Secours aux enfants,  Hugues Renaudin développeur zélé de la pédagogie Agapè « apprendre en faisant », dont l’esprit anime aujourd’hui notre école de production à Angers, nos ateliers Agapè à Parthenay et dont le rayonnement s’était étendu à l’Est jusqu’en Roumanie et au Sud jusqu’au Togo, a fondé cette pédagogie novatrice pour insérer les jeunes en décrochage. Il l’a baptisé « Agapè », en référence au mot grec qui signifie « amour » mais aussi en échos aux repas fraternels que partageaient les premiers chrétiens, le volet principal des formations proposées étant consacré aux métiers de bouche. Hugues Renaudin faisait montre de bienveillance et d’exigence avec ses équipes. Il a développé – le plus souvent pour des « enfants des rues » – des boulangeries, des restaurants et des ateliers espaces-verts en Roumanie, en Serbie, au Maroc, au Togo, au Niger et dans les Deux Sèvres.

Il a consacré toute sa retraite à ce projet jusqu’à ce que la maladie survienne. Cette implication faisait suite à un engagement très fort de 4 ans comme Directeur Général de la Fondation des Orphelins Apprentis d’Auteuil qui traversait alors une crise importante.

Yvan, fils d’Hugues Renaudin, rend Hommage à son père

“Ton dernier service professionnel, tu l’as rendu au Comité Français de Secours aux enfants pendant 20 ans auprès de jeunes, de France, d’Europe et d’Afrique. Tu leur as appris un métier essentiel, celui de fabriquer du pain. Quel beau symbole ! Et surtout, l’Union pour l’Enfance c’était avec maman et cela a été le début d’une grande complicité, qui vous a soudé pendant ces dernières années, où le “Nous” a remplacé le “Je”.  

Thierry Rombout, Président du Comité Français de Secours aux Enfants et Directeur Général de l’Union pour l’Enfance rend Hommage à Hugues Renaudin

“Hugues était un entrepreneur très créatif, au service de la jeunesse, il rêvait créer « une République des Enfants ». L’Union pour l’Enfance lui doit une partie de son développement actuel et la richesse de la pédagogie Agapè que nous développons à Angers et dans les Deux-Sèvres. En votre nom à tous, nous adressons à son épouse Christiane, à ses enfants Sandrine et Yvan et à toute sa famille nos chaleureuses et sincères condoléances.”

Actualités

Article récent