Protection de l’Enfance

Protection de l’Enfance

L’Union pour l’Enfance dispose de dispositifs variés sur plusieurs régions permettant la protection, l’accueil, le soin et l’éducation des enfants et jeunes de 0-21 ans en situation de placement : Maison d’accueil et d’éducation, service d’accueil familial, lieu de vie, accompagnement en milieu naturel, placement à domicile…

Les MAISONS D’ENFANTS À CARACTÈRE SOCIAL (ou Maisons d’Accueil et d’Education) sont des établissements sociaux ou médico-sociaux spécialisés dans l’accueil temporaire de mineurs, dont les fonctions principales sont l’éducation et la socialisation d’enfants et d’adolescents en difficulté sociale et familiale.

Notre MAE (MAE Barroux – lien sur page établissement)  est située dans le Département des Deux Sèvres. Elle propose 10 places d’accueil permanent et 2 places d’appoint. Elle s’adresse à des enfants seuls ou en fratries de 4 à 21 ans et orientés par l’ASE dans le cadre de placements administratifs ou judiciaires.

Les enfants et jeunes vivent en permanence sur la structure et sont scolarisés en milieu ordinaire ou spécialisé, ou encore en insertion professionnelle.

Les enfants accueillis viennent soit de leurs familles, soit des foyers départementaux de l’enfance, soit de familles d’accueil.

La MAE propose une pluralité de modes de prise en charge :

L’accueil dit « classique » : accueil permanent sur la maison d’accueil ou, avec ou non quelques droits de visite et d’hébergement.

L’accompagnement au retour : dans le cas de situations suivies par notre équipe depuis plus d’un an, et dans lesquelles une augmentation sensible des droits d’hébergement allant jusqu’à un accompagnement dans la vie au domicile familial sont expérimentés.

L’accueil personnalisé en milieu naturel permet de faciliter l’accès à l’autonomie des grands mineurs ou jeunes majeurs au vu de la fin de leur prise en charge administrative par l’Aide Sociale à l’Enfance intervenant au plus tard à 21 ans.

Ce dispositif prépare les jeunes, accueillis dans une famille d’accueil ou une MAE ou tout autre dispositif, à intégrer de manière alternative et progressive une vie autonome dans des appartements extérieurs en colocation ou seuls.

Un service AMPN dans les Deux-Sèvres (APMN Deux-Sèvres – lien sur page établissement)  permet l’accueil de 18 jeunes à partir de 17 ans et jusqu’à 21 ans afin de mettre les jeunes en situation d’autonomie progressive par paliers : en appartement partagé au sein de la MECS, puis en studio indépendant toujours dans l’enceinte de la MECS, puis dans des appartements à l’extérieur en partenariat avec les Résidences Habitats Jeunes (foyers jeunes travailleurs).

La situation du jeune y est appréhendée dans sa globalité. Les professionnels  mobilisent les compétences des jeunes afin de soutenir les processus d’autonomisation et d’insertion sociale et professionnelle. Ils développent des relations en réseau avec différents partenaires et avec le jeune autour de 5 axes : L’hébergement de la vie quotidienne, La formation et l’insertion professionnelle, L’administratif, La santé et les soins, La vie sociale et les relations familiales.

Le placement à domicile est une mesure de placement avec hébergement au quotidien chez les parents et consiste à mobiliser les compétences parentales afin de construire un projet garantissant de meilleures conditions de vie pour l’enfant.

Notre PAD  (PAD Deux-Sèvres – lien sur page établissement), dans les Deux-Sèvres, accueille 12 jeunes garçons et filles à partir de 0 à 18 ans. C’est une mesure alternative au placement traditionnel qui permet de mobiliser les compétences parentales.

Le PAD s’appuie sur les 3 axes de la parentalité :

  1. L’exercice : restaurer les droits et les devoirs des parents en s’appuyant sur la décision judi-ciaire.
  2. La pratique : dans la prise en charge de l’enfant au quotidien (soin, santé, scolarité etc…)
  3. L’expérience : la représentation que les parents ont de la fonction parentale.

Le PAD conduit à renouveler les relations avec les familles en les associant davantage à la définition des objectifs et à leur mise en oeuvre. Le travail sur les compétences parentales doit conduire progressivement les parents à assumer pleinement leurs responsabilités vis-à-vis de leur enfant.

L’accompagnement en milieu ouvert étant réalisé à l’intérieur de la cellule familiale, il est important que les professionnels repèrent les différents partenaires intervenant au sein de cette cellule. Le travail de maillage partenarial y est donc essentiel.

Les Services d’accueil familial se voient confier des enfants et jeunes jusqu’à 18 ans par une décision judiciaire au titre des articles 375 et suivants du Code Civil ; par l’intermédiaire de services d’Aide Sociale à l’Enfance ou par une mesure administrative au titre des articles L.221 et suivants du Code de l’Action Sociale et des Familles. Les jeunes majeurs peuvent être pris en charge dans le cadre d’un contrat jeune majeur avec l’Aide Sociale à l’Enfance.

Les enfants accueillis ont été victimes de carences graves ou de maltraitance dans leur famille. Pour eux, une mesure de protection ET de séparation est nécessaire. Ils sont pris en charge par des familles d’accueil qui travaillent en étroite collaboration avec une équipe pluridisciplinaire (travailleur social, chef de service éducatif, psychologue clinicien).

La mission de ces services est donc de protéger et éduquer les enfants accueillis et soutenir la parentalité à chaque fois que cela est possible, notamment grâce aux visites médiatisées.

L’Union pour l’Enfance compte 3 Services d’accueil familial accueillant au total près de 250 jeunes :

  • 1 en Normandie (SAF Normandie – lien sur page établissement) habilité pour accueillir 120 enfants au sein d’une cinquantaine de familles d’accueil
  • 1 en Ile de France (SAF Ile de France – lien sur page établissement) habilité pour accueillir 100 enfants au sein d’une quarantaine de familles d’accueil
  • 1 dans les Deux-Sèvres (SAF Deux-Sèvres – lien sur page établissement) habilité pour accueillir 16 jeunes au sein d’une dizaine de familles d’accueil

Si juridiquement les services ne sont, le plus souvent, en charge que de l’exercice du droit de garde, il leur appartient en fait d’assurer la protection effective des enfants, c’est à dire de leur faire bénéficier, pour une durée plus ou moins longue, d’une autre forme de parentalité complémentaire.

C’est une véritable spécificité, voire un paradoxe : un enfant a été blessé par un dysfonctionnement familial et l’on attend une protection et une réparation dans un autre cadre familial. C’est donc en misant sur une fonction parentale réparatrice que doit être fait ce choix spécifique.

Ceci suppose que l’enfant puisse s’installer dans cette famille, l’investir suffisamment pour que cette parentalité complémentaire ait un sens et produise ses effets. Il s’agit concrètement d’offrir à l’enfant une autre scène familiale où pourront se rejouer les situations qui avaient été traumatiques, le placement familial permettant d’autres réponses en évitant la répétition. Cette fonction parentale qui doit protéger, pourvoir aux besoins et permettre à l’enfant d’épanouir sa personnalité, s’exerce dans l’étroite collaboration entre les intervenants du service et les familles d’accueil.

La famille biologique est associée à cette démarche dans des conditions définies par le service gardien (Conseil départemental) en accord avec le service et pour autant que le maintien des liens ne nuise pas à l’enfant.

Un lieu de vie et d’accueil est une petite structure sociale ou médico-sociale assurant un accueil et un accompagnement personnalisé en petit effectif, d’enfants ou d’adolescents en situation de placement. Il constitue le milieu de vie habituel et commun des jeunes accueillis mais aussi des permanents dont un au moins réside sur la structure.

L’Union pour l’Enfance gère 2 lieux de vie.

Notre Lieu de Vie  situé dans l’Orne (les Enfants du Compas – lien sur page établissement)  accueille dans une grande maison au cœur du bocage normand 7 enfants en fratries ou non, âgés de 9 à 21 ans, dans un cadre familial et chaleureux. La mission des professionnels est d’éduquer, d’accompagner et de protéger l’enfant pour accéder à son autonomie. 

Le lieu de vie accueille des enfants orientés par l’ASE dans le cadre de placements administratifs ou judiciaires. Le motif du placement des enfants accueillis au lieu de vie résulte de la défaillance parentale, qu’elle soit éducative ou affective et ou de la maltraitance physique, psychique ou sexuelle et souvent d’un échec de placement en famille d’accueil ou en MAE.

Notre lieu de vie situé dans la Vienne (la Chacunière – lien sur page établissement) propose un mode d’accueil expérimental pour 8 jeunes en très grande difficulté de 13 à 21 ans. Ils y sont accueillis individuellement ou en binômes dans des appartements dans lesquels vivent également un éducateur référent.

L’établissement offre également des chantiers proposés comme leviers éducatifs au sein d’une maison à la campagne que les jeunes restaurent tous de manière collective et d’une maison d’apprentissage qui lui est accolée et qui constitue un sas de décompression quand le jeune est déscolarisé et qu’il ne va pas bien.

La mission des professionnels est d’éduquer, d’accompagner, de protéger le jeune pour accéder à son autonomie et lui permettre de trouver son équilibre dans une ambiance familiale et chaleureuse. Le but est que le jeune apprenne à se connaitre et à connaitre le monde qui l’entoure afin d’être en mesure de bâtir un projet de vie qui lui corresponde et qui soit ancré dans la réalité.

MAISON D’ACCUEIL ET D’EDUCATION

MAISON D’ACCUEIL ET D’EDUCATION

Etablissements sociaux ou médico-sociaux spécialisés dans l’accueil temporaire de mineurs

ACCUEIL PERSONNALISE EN MILIEU NATUREL

ACCUEIL PERSONNALISE EN MILIEU NATUREL

Pour faciliter l’accès à l'autonomie des grands mineurs ou jeunes majeurs

PLACEMENT A DOMICILE

PLACEMENT A DOMICILE

Placement avec hébergement au quotidien chez les parents

SERVICES D’ACCUEIL FAMILIAL

SERVICES D’ACCUEIL FAMILIAL

compte 3 Services d’accueil familial accueillant au total près de 250 jeunes

MAISON D’ACCUEIL ET D’EDUCATION

MAISON D’ACCUEIL ET D’EDUCATION

Etablissements sociaux ou médico-sociaux spécialisés dans l’accueil temporaire de mineurs

BENEFITS:

  • Universel
  • Gratuit
  • Par un de nos experts